13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 11:14

 

 

Voici une mise à jour de mon décompte en fractales du CAC 40 selon les vagues d'Elliott.
Comme je l’imaginais, selon le scénario dérivé plus probable la semaine dernière, l’indice CAC 40 a réalisé des plus bas (de peu mais ce sont des plus bas). La vague baissière n’était donc pas achevée.
Il y a, à mon sens, pas beaucoup à gagner à la baisse. J’attends une opportunité de trade de moyen terme haussier.
Les signaux contrariants haussiers sont nombreux (indicateurs de sentiments et divergences d’indicateurs avec les cours). La probabilité est du côté de la hausse.
Evidemment, ces probabilités, favorables à la hausse, ne sont d’aucun secours en cas de krach tel que celui de 1987 avec 25 % de baisse en 2 jours, le krach étant un évènement improbable ! Seuls les stops loss ou la patience permettent de limiter les dégâts.
Ce sont les Cygnes noirs de Nassim Taleb qui, c’est notable, dit du bien sur l’Europe dans une publication de Challenges du 5 avril 2012 : "La leçon de Nassim Taleb, le père du Cygne noir". Les cygnes noirs trouveraient un terrain fertile aux USA plus qu'en Europe.
 

La tendance est baissière sur le CAC 40 à un horizon de 1 à quelques semaines.
 

A moyen terme un scénario baissier et un scénario haussier
A moyen terme, je vous renvoie aux illustrations de mes deux scénarios dans mon post du 6 avril 2012.

Nous serions actuellement au sain d’une vague primaire B cerclée haussière (scénario haussier à moyen terme) ou au sain d’une primaire C cerclée baissière (scénario baissier à moyen terme).
 

A plus court terme, mise en place d'une hausse significative
Le mouvement correctif depuis début mars en intermédiaire (X) se déroulerait classiquement en 3 vagues mineures A, B et C. Il aurait pris la forme d’une correction à plat expansée (3-3-5 avec la B formant un plus haut).
La mineure C serait toujours en cours et aurait pris la forme d’une impulsion en minutes cerclées i, ii, iii - en extension avec ses minuettes (i), (ii), (iii), (iv) et (v) -, iv et v en cours.
La minute cerclée v en cours pourrait prendre la forme d’une structure d’affaiblissement de la tendance baissière qu’est la diagonale terminale (i.e. wedge). Chacune des sous-vagues  en minuette aurait une forme corrective (i.e. trois sous-vagues ou forme dérivée). Il est fréquent que la dernière vague d’une diagonale terminale, vague minuette (v) ici, produise un excès et sorte du triangle (fausse sortie).
Il est encore trop tôt pour représenter de façon fiable la forme du wedge. J’en ai représenté deux :

  • Le wedge en vert pointillé dans l’hypothèse d’un mouvement presque achevé.
  • Le wedge en violet pour faire durer le plaisir.

Il n’y a, à ce stade, pas de stop d’invalidation au sens elliottiste. Nous pourrions en considérer un à 2990 si le wedge en vert pointillé est le bon car la minuette (iii) ne peut pas être la plus courte des minuettes (i), (iii) et (v).
La zone des 3000 m’apparait cependant comme un bon support.
Le timing de retournement intéressera ceux qui veulent jouer de façon agressive la hausse : avec un wedge c’est un peu moins périlleux à mon sens, le couteau qui tombe n’est plus très bien aiguisé...
Les plus conservateurs attendent généralement pour ne jouer que la future minute cerclée iii.

 

cac40-CASH-11052012-ut1h.png


Les indicateurs de sentiment pointent vers une vraie opportunité haussière
La dernière enquête de l'American Association of Individual Investors auprès de ses membres (du 9/05/2012) milite pour un rebond : seuls 25,4 % de ses membres sont haussiers pour les 6 mois à venir.
Selon mon propre modèle, la probabilité de hausse à 16 jours sans stop loss est de 63 % (modèle assez fiable avec 78 occurrences haussières sur l’historique).

 

AAII-11052012.png

 

La moyenne à 5 jours de l’EPCR a fourni la semaine dernière (8 mai 2012) un signal haussier avec selon mon modèle une probabilité de hausse de 65 % à un horizon de 7 jours de bourse (probabilité calculée sur un historique de 29 occurrences haussières).

 

EPCR5J-11052012.png

 

Chose plus rare, la moyenne mobile à 20 jours de l’EPCR pourrait donner un signal d’achat mardi ou mercredi prochain. La probabilité de hausse à 29 jours de bourse sans stop loss serait de 90 %, mais cette probabilité n’est calculée que sur un historique avec 11 occurrences. On peut donc douter de sa fiabilité.

 

EPCR20J-11052012.png

 

La moyenne mobile à 5 jours du TPCR pourrait donner en milieu de semaine prochaine un signal d’achat. La probabilité d’une hausse sans stop loss serait de 61 % à 15 jours de bourse, probabilité calculée sur 36 occurrences haussières.

 

TPCR5J-11052012.png

 

Loïc Abadie nous informe, dans un post du 10 mai 2012 « l’EPCR5j hors service ? » que la boutique de Prechter annonce un changement dans le mode de calcul de l’EPCR (et donc du TPCR aussi) qui pourrait remettre en question son utilisation.


Les similitudes
Le principe des décomptes elliottiste est que le marché reproduit des formes en relation avec la psychologie des intervenants et que ces formes existent sur toutes les unités de temps.

Une façon plus simple d’envisager l’évolution des cours est de trouver des similitudes. L’histoire se répète. L’approche est très subjective puisqu’il n’y a pas de calcul de probabilité ici, mais elle permet au moins de se convaincre que certains scénarios restent possibles (pas nécessairement probable).
Il y a sur le CAC 40 une similitude assez remarquable pour des degrés fractals différents entre la baisse de l’été dernier et celle de ce printemps 2012 (NB : une erreur : lire 39 jours au lieu de 28 jours sur l'illustration).

Si l’on s’en tient à cette similitude, le point bas pourrait être atteint dans 6 jours de bourse avec un CAC 40 à 2990. Je n’ai aucune idée de la fiabilité de tels chiffres. J’accorde plutôt de l’importance aux formes et dans le cas présent à la recherche d’une structure d’affaiblissement de tendance telle que la diagonale terminale.

 

similitude-CA40-11052012.png

 

Il y a une autre similitude sur le S&P 500 qui permet d’envisager une non activation de la figure en épaule tête épaule sur laquelle j'ai écrit la semaine dernière concernant le NASDAQ Composite.
Le mouvement correctif actuel sur le S&P 500 a validé une telle figure, de façon identique à juillet 2009. A l’époque le S&P 500 était reparti pour une grande vague haussière sans aller chercher l’objectif bien que probable de la figure.

 

similitude-SP500-11052012.png

 

Sur les similitudes, je vous invite à lire le post de Claude Mathy qui fait référence dans son post "Comme en 1987, Faber remet le couvert" du 12 mai 2012 au gourou des marchés Mark faber et une similitude avec le krach de 1987...

 

 

Les opinions et commentaires fournis par le blog BBSignal ne sont pas des recommandations mais l'avis d'un amateur. L’interprétation de ces opinions dans un but d’investissement se fait à vos risques et périls.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Zilliq 14/05/2012 17:32

Merci bb pour la mise à jour et la très belle analyse comme d'hab ;-)

Zilliq

  • : BBSignal - scénarios d'évolution du CAC 40
  • BBSignal - scénarios d'évolution du CAC 40
  • : analyses techniques et scénarios sur le CAC 40 (1 à qques semaines) en combinant la théorie des vagues d'Elliott (40%), mes stratégies automatiques (20%), les indicateurs de sentiment (20%) et le consensus formé par les analystes (20 %).
  • Contact

 

 

 

 

Visites depuis le 17 mai 2013

Indicateur de sentiment agrégé de CNN Money

Les dons sont bienvenus!

TWITTER

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -