9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 12:12

 

 

Voici une mise à jour de mon décompte en fractales du CAC 40 selon les vagues d'Elliott.
La tendance est haussière sur le CAC 40 à un horizon de 1 à quelques semaines.


La banque Goldman Sachs a fait le pari d'une déception sur les annonces de la BCE relativement:

  • au rachat d'obligations souveraines avec l'aval de l'Allemagne (6 septembre),
  • et celles de la FED avec l'attendu QE3 (12 et 13 septembre),

et conseillait à ses clients de se mettre à l'abri avant le 14 septembre 2012 et même de jouer la baisse (article CNBC : It's Coming: One Pro Sees Big Stock Selloff in 10 Days ).


Pour l'instant, la banque a tout faux, d'autant plus qu'avec les derniers chiffres décevants des créations d'emplois aux US, publiés la semaine dernière, la probabilité de l'annonce d'un QE3 a augmenté.
Goldman Sachs a voulu se faire plus grosse que le bœuf. Elle devrait pourtant savoir qu'on ne s'oppose pas à la FED, ni désormais, à la BCE! Mario Draghi, ancien de Goldman Sachs aurait pu leur donner le tuyau...

 
La hausse des indices a plutôt été violente, un peu trop cependant. Le S&P 500 est passé la semaine dernière par un minimum de volatilité (mesuré par la largeur de la bande de Bollinger par exemple). Il a ensuite produit une clôture au dessus de la Bollinger supérieure et a posé une bougie complète au dessus cette Bollinger.
Ce type d'excès s'est souvent payé par le passé sur le S&P 500, par une correction marquée voire un retournement brutal de tendance : j'estime que la probabilité d'une correction marquée à brève échéance, donc dès la semaine prochaine est de 42 %, la probabilité d'une hausse marquée de 37 % et celle d'un range de 21%.

Goldman Sachs pourrait donc avoir un peu raison au moment où la majorité pensera qu'elle a tout faux : cela me paraît un beau scénario contrariant avec en prime l'ironie que le marché ne manque jamais d'afficher.


Je ne crois toujours pas au grand retournement baissier immédiat mais l'impulsion haussière de la semaine dernière pourrait être partie intégrante d'un processus correctif qui ne serait pas achevé.

C'est un pari évidemment hautement spéculatif, j'ai d'autres scénarios en tête, mais c'est celui qui me parait le plus cohérent.

Et ne négligeons pas la résistance majeure à 3600 sur le CAC 40, les divergences baissières en unité de temps jours sur le RSI par exemple...


Scénario I : WXY voire WXYXZ
L'intermédiaire (Z) en cours se décomposerait en une combinaison de vagues correctives selon trois mineures WXY.
Une mineure W avec un classique a, b, c minute cerclé, une mineure de liaison X et une mineure Y avec  des minutes cerclées a, b en cours et c à venir.
La minute cerclée b en cours serait complexe avec une combinaison minuette (w), (x) en cours et (y) à venir.
La minuette (x) en cours serait une sorte de correction à plat expansé (expanding flat) inversé de structure 3-3-5, la troisième vague étant une impulsion haussière qui ne serait pas tout à fait achevée.
Il faudrait donc s'attendre à une nouvelle phase baissière pour achever la minute cerclée b.


L'intermédiaire (Z) pourrait se prolonger encore pour compter cinq mineures WXYXZ.

 

cac40-CASH-07092012-ut4h-I.png.gif


Scénario II : ABC
Idem, le processus correctif pouvant être plus marqué.

 

 

 

Les opinions et commentaires fournis par le blog BBSignal ne sont pas des recommandations mais l'avis d'un amateur. L’interprétation de ces opinions dans un but d’investissement se fait à vos risques et périls.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : BBSignal - scénarios d'évolution du CAC 40
  • BBSignal - scénarios d'évolution du CAC 40
  • : analyses techniques et scénarios sur le CAC 40 (1 à qques semaines) en combinant la théorie des vagues d'Elliott (40%), mes stratégies automatiques (20%), les indicateurs de sentiment (20%) et le consensus formé par les analystes (20 %).
  • Contact

 

 

 

 

Visites depuis le 17 mai 2013

Indicateur de sentiment agrégé de CNN Money

Les dons sont bienvenus!

TWITTER

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -