6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 15:08

 

Voici une mise à jour de mon décompte en fractales du CAC 40 selon les vagues d'Elliott.

Mon anticipation de la semaine dernière s'est révélée globalement fausse. Le stop loss à 3229 a fait son office me concernant.

J’écrivais peu ou prou que les baissiers avaient le doigt sur la gâchette. Le marché était donc très sensible aux mauvaises surprises, en l’occurrence "le coup de pied de l’âne" de Papandréou (ce qui ne veut pas dire que monsieur Papandreou est un âne ! Ce qui ne veut pas dire non plus que je pense que les ânes sont idiots).

D’un point de vu elliottiste, les scénarios basculent de plus en plus vers la baisse.

Je m'attends dès la semaine qui vient à une attaque baissière qui resterait modeste mais exploitable.

Le décompte se complique, les signaux techniques sont contradictoires. J’ai donc une confiance plutôt faible dans mes anticipations pour la semaine prochaine.

La meilleure chose à faire est peut-être de ne rien faire.

 

Elliott fiction pour le très long terme

J’ai toujours un scénario à long terme que je fais évoluer en fonction de mes analyses à court terme. Mes analyses à court terme tiennent compte réciproquement de mon scénario à long terme.

Je sais que mon scénario à long terme est faux mais cela n’empêche pas de faire des analyses à quelques semaines exploitables. De grands progrès techniques sont faits avec des postulats scientifiques non démontrés et quelquefois mis en cause par de nouvelles découvertes. Les travaux de Newton dans le domaine de la mécanique ont été et sont encore très utiles mais Einstein avec sa théorie de la relativité a montré qu’ils étaient insuffisants et faux pour certaines applications.

Mon scénario à long terme s’inspire de trois contributions :

  • Beaucoup, dont Robert Prechter je crois, estiment que la grande phase baissière a démarré en 2000 plutôt qu’en 2007. Ils estiment aussi que la vague de baisse est une vague IV cerclée de degré fractal « grand super cycle ».
  • Olivier de Ducla imagine dans son ouvrage « Au cœur du krach » que cette vague est la sœur d’une vague de correction II cerclée de grand super cycle correspondant à la chute de la Compagnie des mers du sud entre 1720 et 1788 avec une correction de type "à plat", très profonde, très longue (68 ans). Par les guidances de l’alternance, la vague en cours devrait être très différente : plus courte en durée et en prix et, par exemple en triangle horizontal (3-3-3-3-3). J’estime qu’une vague complexe associant en combinaison un zigzag et un triangle horizontal est tout aussi valable. C’est mon choix du moment. Le triangle horizontal pourrait être orienté vers le haut si les forces inflationnistes l'emportent avec des rachats massifs de dette par la BCE ou vers le bas si les forces déflationnistes prennent le dessus.
  • Enfin, la forme du marché dans les années 70, présente quelques similitudes avec celui que nous connaissons depuis 2000.

 

cac40-CASH-041111-utd-copie-1.png

Selon mon hypothèse nous serions en mode correctif à de nombreux degrés fractals : grand super cycle, super cycle et cycle. Les vagues en mode correctif sont très difficiles à décrypter et nous ne pouvont converger vers quelques certitudes sur leur interprétation que lorsqu’elles sont achevées.

Heureusement, il y aura des vagues non correctives (notamment des impulsions) à des degrés fractals inférieurs plus faciles à exploiter.

C’est de l’Elliott fiction, mais c’est structurant pour les analyses.

Le concept et le vocabulaire que j’emploie sont ceux de l’ouvrage de référence moderne « Elliott Wave Principle » de Frost and Prechter. Il y a des techniques dérivées publiées ultérieurement se revendiquant plus simples, plus automatiques ou je ne sais quoi d’autres : ce n’est pas plus simple dans la pratique.

Je ne crois pas que la théorie d’Elliott soit le Saint Graal : elle permet au moins de structurer la pensée, de faciliter la mémorisation, et de nourrir l’approche contrariante et contre-intuitive : c’est déjà pas mal.

 

Les espoirs baissiers sont de retour

Sur le décompte court terme, j’ai relevé d’un cran le degré fractal (i.e. une vague minute devient une vague mineure) afin d’être cohérent avec le décompte de ma fiction elliottiste. Cela n’a pas d’importance : ce qui compte c’est le relatif, pas l’absolu.

Mon décompte elliottiste prend désormais une allure beaucoup plus baissière, la hausse depuis les plus bas de septembre ne pouvant pas être comptée comme « motrice » (motive en anglais), il ne s’agit pas à mon sens d’un retournement.

La vague en primaire B cerclée ne serait donc qu’une correction haussière de la baisse impulsive en vague primaire cerclée A. Une vague de baisse en primaire C cerclée serait donc en préparation  pour marquer un point bas sur le CAC 40 peut être sous les 2400 points.

En attendant, j’estime que la vague B primaire cerclée n’est pas achevée. Elle serait complexe (succession de vagues haussières correctives).


cac40-CASH-041111-ut1h-copie-1.png

La similitude avec le marché baissier de 2008 sur le SP 500 milite pour un prolongement de la vague primaire B cerclée en cours qui n’a pas assez durée.

L’indicateur de sentiment Equity Put Call Ratio (EPCR) s’est détendu, mais il y a encore de la marge pour une détente supplémentaire :

  • Sa moyenne mobile à 20 jours n’a pas encore touché la bollinger inférieure.
  • En revanche, sa moyenne mobile courte à 5 jours a donné la semaine dernière un signal que certains baissiers exploitent (les baissiers avaient le doigt sur la gâchette).

 

EPCR04112011.png

 

En conséquence, je m’attends à des départs baissiers dont un dès la semaine prochaine qui pourrait être exploitable pour un trade baissier.

L’impulsion baissière identifiée en mineure A sur mon décompte appelle une autre impulsion baissière.

Le stop loss à 3414 est un peu éloigné. Je tenterai peut-être ce trade baissier sur un petit excès haussier court terme afin de limiter mes risques de pertes.


Les opinions et commentaires fournis par le blog BBSignal ne sont pas des recommandations mais l'avis d'un amateur. L’interprétation de ces opinions dans un but d’investissement se fait à vos risques et périls.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : BBSignal - scénarios d'évolution du CAC 40
  • BBSignal - scénarios d'évolution du CAC 40
  • : analyses techniques et scénarios sur le CAC 40 (1 à qques semaines) en combinant la théorie des vagues d'Elliott (40%), mes stratégies automatiques (20%), les indicateurs de sentiment (20%) et le consensus formé par les analystes (20 %).
  • Contact

 

 

 

 

Visites depuis le 17 mai 2013

Indicateur de sentiment agrégé de CNN Money

Les dons sont bienvenus!

TWITTER

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -