26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 09:44

La journée du vendredi 24 septembre 2010, euphorique malgré des statisques économiques peu engageantes

Je l'ai lu a plusieurs reprise que : "rien ne peut justifier que les statistiques économiques du vendredi 24 septembre 2010 soient à l'origine d'un gain de + 1,94 % du CAC 40, +2,33% du Nasdaq et de +2,1% du S&P 500".
Les commandes de biens durables aux US ont reculé de 1,3% au mois d'août contre une baisse de 1,0% attendue par les analystes. Hors transport, les commandes de biens durables ont progressé de 2% là où les analystes attendaient une hausse de 1% - maigre consolation.
Les ventes de logements neufs aux US sont restées stables en août alors que les économistes anticipaient une hausse. Le prix de vente médian d'un logement neuf a reculé de 0,6% par rapport à juillet à 204.700 dollars, au plus bas depuis décembre 2003! Sur un an, les prix ont baissé de 1,2%.


Chacun y est allé de son explication mais il y a un évènement qui a échappé aux radars médiatiques
L’Office of the Comptroller of the Currency (OCC) en charge de la régulation des banques - une émanation du Département du Trésor américain - a publié le vendredi 24 septembre 2010 son rapport trimestriel sur le suivi de la qualité des crédits hypothécaires pour le second trimestre 2010.
Ce rapport montre que la situation des crédits hypothécaires se stabilise. Le taux de prêts en souffrance diminue pour le second trimestre consécutif et le taux de saisie immobilière recule pour la première fois en données trimestrielles.

Image111.jpg
Ce n’est pas que les américains soient plus riches ou moins au chômage, mais on aurait là l’effet enfin positif des subventions accordées par l’état et du maintien des taux longs artificiellement bas.
Les subventions prennent en particulier la forme de mesures destinées à éviter le défaut des emprunteurs et les saisies qui en découlent par le programme "Making Home Affordable". Ce programme a été mis en place au printemps 2009 et repose sur l’octroi de subventions par l’état aux prêteurs pour qu’ils refinancent les prêts dans des termes plus avantageux lorsque l’emprunteur est solvable. Ce programme paraissait jusque là avoir peu d’impact mais désormais il semble que de plus en plus de prêts font l’objet d’une modification permanente donc pérenne en diminuant les mensualités de remboursement à typiquement 31 % des revenus des emprunteurs.

Partager cet article

Repost 0
Published by bbsignal.over-blog.com - dans Fondamentaux économiques
commenter cet article

commentaires

  • : BBSignal - scénarios d'évolution du CAC 40
  • BBSignal - scénarios d'évolution du CAC 40
  • : analyses techniques et scénarios sur le CAC 40 (1 à qques semaines) en combinant la théorie des vagues d'Elliott (40%), mes stratégies automatiques (20%), les indicateurs de sentiment (20%) et le consensus formé par les analystes (20 %).
  • Contact

 

 

 

 

Visites depuis le 17 mai 2013

Indicateur de sentiment agrégé de CNN Money

Les dons sont bienvenus!

TWITTER

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -