3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 12:46

L’épée de Damoclès de la dette est toujours présente au travers de manifestations multiples. On parle un peu moins de dette privée ces temps-ci, mais les risques sont toujours présents.

Les crédits immobiliers non commerciaux aux USA restent en difficulté. On peut estimer au T1 2010, que 6,5 % du total des 34 millions de prêts – 6 milliards de dollars – présentent des risques sérieux de défaut et ce, malgré les nombreuses renégociations (OCC and OTS Mortgage Metrics Report).

Image11

 

Les prix quant à eux restent déprimés même si les chiffres de mai 2010 montrent une légère amélioration (c’est la moindre des choses avec les primes accordées aux primo-accédants jusqu'en mai 2010....).


Image12

 

La condition d’une diminution du risque reste une reprise de ce marché. Les promesses de vente sur le marché immobilier américain compilées par la fédération d'agents immobiliers NAR laissent septique surtout que jusqu'à mai 2010 les primo-accédants ont bénéficié d'une aide.


Image13

 

On me dit qu’après l’immobilier résidentiel ce sera le tour de l’immobilier commercial. Le crash se fait attendre : les prix ont baissé de 40 % sur leur plus haut mais les transactions demeurent à un niveau très bas : 34,2 milliards de dollars pour le premier semestre 2010, soit le quart en moyenne de ce à quoi on était  habitué depuis 2004. C’est qu’il y a peu de vendeurs acculés prêts à concrétiser les pertes. La reprise économique sera-t-elle assez forte pour réduire le risque de défaut et plus encore les difficultés de refinancement attendus nombreux entre 2011 et 2013 ? Les revenus générés par ce pan de l’économie sert à rembourser les prêts. On peut difficilement imaginer une embellie de l’activité (location de bureau, résidence de vacance, hôtel...) avec un taux de chômage qui n’a pas  vraiment commencé sa décrue. La baisse des revenus (vacances locatives, baisse des loyers) fait croitre les difficultés de remboursement, la baisse de la valeur des biens fait croitre les difficultés de refinancement (Commercial Real Estate Losses and the Risk to Financial Stability. FEBRUARY OVERSIGHT REPORT. Congressional Oversight Panel).

Partager cet article

Repost 0
Published by bbsignal.over-blog.com - dans Fondamentaux économiques
commenter cet article

commentaires

  • : BBSignal - scénarios d'évolution du CAC 40
  • BBSignal - scénarios d'évolution du CAC 40
  • : analyses techniques et scénarios sur le CAC 40 (1 à qques semaines) en combinant la théorie des vagues d'Elliott (40%), mes stratégies automatiques (20%), les indicateurs de sentiment (20%) et le consensus formé par les analystes (20 %).
  • Contact

 

 

 

 

Visites depuis le 17 mai 2013

Indicateur de sentiment agrégé de CNN Money

Les dons sont bienvenus!

TWITTER

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -