3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 10:31

 

 

La "myopie" des intervenants professionnels

Jacques Friggit est un économiste, connu en France, pour ses activités de recherche et son expertise indépendante dans le domaine de l'immobilier. Ses analyses et mises à jour sont disponibles sur un site du  ministère de l'Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement.

Il ne peut se passer de s'intéresser au marché de placement en actions compte tenu des arbitrages naturels d'un marché pour l'autre et donc de l’impact sur le marché immobilier. A ce titre, il estime que la hiérarchie rendement-risque (monétaire < obligations < logement locatif < action) n'est pas respectée aujourd’hui. Le krach de 2000 expliquerait une certaine "myopie" des intervenants professionnels qui n'arbitrent pas l'immobilier au bénéfice des actions.


Le prix des actions est faible par rapport à leur niveau tendanciel
Le niveau tendanciel des actions aux US sur 200 ans donne un rendement global (c’est-à-dire dividendes réinvestis), de 6.6% plus l’inflation.
Sa valeur évolue à l’intérieur d’un « tunnel » centré sur la droite de régression qui est représentée sur le graphique ci-dessous et qu'il appelle  sa « tendance longue ».


Image401-copie-1.png

Une mesure de la sous-valorisation ou de la survalorisation des actions à très long terme consiste alors à mettre en évidence l'écart entre la tendance longue et le prix actuel. C'est l'objet du graphique suivant.


Image402.png
Une valeur de 1 représente la tendance longue. La valeur de l'investissement en action est contenue dans un tunnel entre 0,5 et 2. A la fin du mois de février 2011, l'indicateur est à 0,80, soit 20 % de sous-valorisation. Ce graphique est régulièrement mis à jour par J. Friggit au §1.3 d'un document d'un site du ministère de l'Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement.


Image403.png
Trois remarques
1. Evidemment la critique que l'on peut émettre est que les performances passées, même sur 200 ans, ne préjugent pas des performances futures - éternel problème des sciences molles.
2. Par ailleurs, ce résultat est observable sur le long terme : la rémunération supérieure des actions a pour contrepartie la forte volatilité (risque). Les marchés peuvent très bien baisser pendant les 3 prochaines années sans remettre en cause cette observation.
3. Enfin, c’est ce constat qui justifie, aux yeux de leurs défenseurs, la création de fonds de pension pour financer de façon optimale les retraites et l’économie.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : BBSignal - scénarios d'évolution du CAC 40
  • BBSignal - scénarios d'évolution du CAC 40
  • : analyses techniques et scénarios sur le CAC 40 (1 à qques semaines) en combinant la théorie des vagues d'Elliott (40%), mes stratégies automatiques (20%), les indicateurs de sentiment (20%) et le consensus formé par les analystes (20 %).
  • Contact

 

 

 

 

Visites depuis le 17 mai 2013

Indicateur de sentiment agrégé de CNN Money

Les dons sont bienvenus!

TWITTER

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -