15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 14:20

 

L’investment Company Institute (ICI) est l’association des sociétés d’investissement américaines. Elle compile en particulier les flux nets d’investissement  vers les fonds communs de placement actions et obligataires.
Le graphique ci-dessous présente les flux mensuels nets de collectes sur les fonds communs de placement en actions, ainsi que l’évolution mensuelle de l’indice S&P 500.

Image215.png
L’historique récent des flux mensuels pour les actions montre que les investisseurs ne sont pas revenus en masse sur les fonds communs en actions en 2009 et 2010 malgré la hausse soutenue des actions. Le début de l'année 2011 semble marquer un frémissement mais rien de définitif pour le moment.

On peut prendre du recul avec le graphique ci-dessous, en données annuelles, qui met en évidence le phénomène auto-entretenu de hausse des marchés et des flux vers les fonds actions ainsi que l'appétence pour les actions dès que le marché monte sauf pour 2009 et 2010.


Image216.png
Les années 2009 et 2010 sont atypiques : les ménages ne sont pas revenus sur les actions au travers des fonds communs de placement. L'appétence au risque a diminué avec les 2 krachs les plus violents depuis la grande dépression. En 2010, 22 % des ménages dont le chef de famille a moins de 35 ans étaient prêt à prendre un risque d'investissement supérieur à la moyenne ou pour le moins substantiel contre 30 % en 1998. Une autre explication est le vieillissement de la population, les investisseurs plus âgés ayant tendance à opter pour des revenus fixes.


L'édition des Echos du 27 avril 2011 fournit des chiffres qui complètent cette analyse :

  • Seuls 54 % des américains détiennent des actions (directement ou indirectement), plus bas niveau depuis 1999 (67 % en 2002 et 65 % en 2007). Le recul a été continu depuis la crise des subprimes. Le flash krach du 6 mai 2010 (chute du Dow Jones de 10 % en quelques minutes) n'a rien arrangé.
  • Le phénomène est plus marqué en France où seulement 4 % des français se disaient prêts à acheter des actions en décembre.


Deux conclusions sont possibles à mon sens :

  • Il reste une grande "réserve" pour la hausse des actions. Il n'y a pas d'euphorie donc pas de risque de forte désillusion. Il faut juste un peu plus de temps que par le passé pour que le particulier oublie et retrouve confiance.
  • Je n'exclus cependant pas un changement de psychologie profond avec une aversion au risque durable, les cycles économiques longs (par exemple selon Kondratieff) s'accompagnant de psychologies collectives propres et il faudra dans ce cas beaucoup de temps pour que la confiance revienne.

Partager cet article

Repost 0
Published by bbsignal - dans Indicateurs de sentiment
commenter cet article

commentaires

  • : BBSignal - scénarios d'évolution du CAC 40
  • BBSignal - scénarios d'évolution du CAC 40
  • : analyses techniques et scénarios sur le CAC 40 (1 à qques semaines) en combinant la théorie des vagues d'Elliott (40%), mes stratégies automatiques (20%), les indicateurs de sentiment (20%) et le consensus formé par les analystes (20 %).
  • Contact

 

 

 

 

Visites depuis le 17 mai 2013

Indicateur de sentiment agrégé de CNN Money

Les dons sont bienvenus!

TWITTER

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -